Kinesitherapie, performance, kinesist Mechelen, kine, revalidatiecentrum, Sportkinetics.

Douleur à la hanche

La hanche se constitue de l’acétabule (le bol de la hanche), et la tête du fémur (la tête de la hanche). C’est une articulation stable mais qui n’est pas épargnée par des problèmes. Les problèmes de hanches se manifestent à chaque âge et peuvent avoir de différentes causes. Ceci est souvent à cause de surcharge, un traumatisme ou l’usure de l’articulation.

Arthrite osseuse de la hanche (arthrose de la hanche/arthrite de la hanche)

Surtout chez les personnes plus âgées l’arthrite osseuse est une des causes les plus fréquentes du mal de hanche. A cause des forces journalières que la hanche doit subir l’usure peut s’y produire. L’arthrite osseuse est une des conséquences de l’usure. C’est une inflammation de l’articulation qui peut conduire à la dégradation du cartilage. Les personnes avec une arthrite de la hanche ont souvent : mal dans l’aine qui augmente en bougeant ou après une période d’inactivité, une douleur irradiante jusqu’au genou, une mobilité réduite de la hanche ou/et une impression d’instabilité.

Pour un diagnostic correct une visite chez le médecin est nécessaire. L’imagerie médicale peut aider pour ajuster ou confirmer le diagnostic. La rééducation va se focaliser sur la réduction du mal et l’augmentation de la mobilité. Pour prévenir d’autres blessures causées par des mouvements ou postures compensatoires il est important que la hanche puisse à nouveau bouger librement et que les muscles puissent bien travailler en synergie.

Mal à l’aine ou mal de hanche antérieure:

Mal dans l’aine est un problème fréquent qui peut avoir différentes causes. Dans la région de l’aine se trouvent différents ligaments, tendons et muscles. A cause de surcharge ou un traumatisme aigu il est possible qu’une ou plusieurs structures sont touchées. Il est possible que le mal est directement ressenti ou qu’il évolue petit à petit. Cette blessure est souvent vu dans les sports comme l’athlétisme, la danse, le football, le hockey… En continuant votre sport il est possible que les douleurs augmentent.

La plupart du temps il n’est pas nécessaire de faire appel à votre médecin en cas de mal à l’aine, sauf si vous ressentez une douleur sévère ou à long terme qui est accompagné de gonflement ou de fièvre. La plupart des douleurs à l’aine peuvent être traité conservateur. En faisant des exercices ciblés les muscles peuvent se renforcer de telle façon que la charge soit plus facilement tolérée et la douleur diminuera aussi. Avec les exercices nécessaires nous assurons que le risque de rechute soit minimal.

Mal de hanche latérale:

Dans cette zone se situent entre autres les muscles fessiers : le grand fessier, le moyen fessier et le petit fessier. Il se trouve aussi deux coussins avec du liquide qui limitent la friction dans l’articulation, ce que l’on appelle les bourses. La cause la plus fréquente du mal est une inflammation de cette bourse et/ou une inflammation du moyen ou petit fessier.

En cas d’inflammation de la bourse, ce que l’on appelle une bursite, le mal sera plus sévère quand vous êtes couché sur la hanche blessée. Une bursite est aussi associée avec une raideur et un mal qui est ressenti en touchant la partie latérale de la hanche, en particulier le grand trochanter. Dans la plupart des cas cette inflammation est causée par une tendinopathie du moyen ou petit fessier. Ceci est souvent une conséquence de surcharge que l’on voit entre autres chez des coureurs de longue distance.

Parfois il est possible que l’on sente bouger quelque chose à l’extérieur de la hanche. On appelle cela un ‘snapping hip’. Ce clic n’est rien de plus qu’un tendon qui passe au-dessus d’une structure osseuse. Ceci peut causer une douleur mais est la plupart du temps sans mal. Snapping hip est souvent la conséquence de tendons trop serrés, entre autres du muscle tenseur du fascia lata autour de la hanche. Des enfants dans leur croissance ou des danseurs ont un risque plus élevé de produire un snapping hip.

Pendant la rééducation on se concentre sur la récupération de l’équilibre musculaire. Les muscles plus faibles seront renforcés et les muscles raccourcis seront rallongés en faisant des exercices de stretch dynamique. A côté de ça il est possible que la posture contribue à la blessure et ceci devra être corrigée avec des exercices ciblés.

Une consultation chez le médecin est nécessaire pour faire un diagnostic correct. La plupart des traitements seront conservatifs. En utilisant de la glace et des exercices de mobilisation

Il est possible de réduire le mal et le gonflement. Ensuite il est important de renforcer les muscles et les tendons d’une bonne manière. De ce fait nous renforçons le tendon et augmentons la capacité de charge.

Impact femoroacétabulaire ou (FAI):

Comme décrit plus haut, la hanche se constitue de l’acétabule (le bol de la hanche) qui fait partie du bassin, et la tête du fémur (la tête de la hanche) qui est la partie superficielle de la cuisse. Normalement il y a un mouvement fluide entre ces deux structures osseuses. En cas de FAI ce n’est pas le cas. FAI est une condition ou il y a une croissance osseuse supplémentaire présente dans l’articulation. Dans ce cas, l’articulation n’est plus congruente ce qui peux causer une friction. Ceci empêche un mouvement fluide dans la hanche ce qui peut causer des problèmes du cartilage, une douleur et une restriction du mouvement. Il est possible de ressentir une douleur au niveau de l’aine et/ou une douleur qui est provoqué en sortant et rentrant de la voiture.

 

Il y a 3 sortes de FAI :

  • Cam : en cas d’impact cam il y a une croissance osseuse supplémentaire sur la tête du fémur. Celui frotte sur le cartilage à l’intérieur du bol de la hanche.

  • Pincer : ici, on parle de l’inverse. Dans ce cas il y a une croissance osseuse supplémentaire sur le labrum de la hanche comme quoi que la tête du fémur soit plus coincée.

  • Combiné : un impact combiné est une condition ou la croissance osseuse supplémentaire sur la tête du fémur et sur le labrum de l’acétabule.

 

Seulement après un examen physique approfondi par votre médecin, ce diagnostic pourra être suspecté. Sur la base d’imagerie médicale on vérifié s’il y a un écart de forme de la tête de la hanche ou le bol de la hanche.

La plupart des impacts de la hanche peuvent être résolu avec des mobilisations, renforcement musculaire des muscles de la hanche et du bassin, stretching et relâchement des tissus mous environnant. Comme cela, les forces sur la hanche peuvent être réduit ce qui donnera une réduction de la douleur.

Sportkinetics Mechelen

Kinesitherapie & Sport Performance

  • Facebook Social Icon
  • Instagram Social Icon

+32 468 45 90 30