Kinesitherapie, performance, kinesist Mechelen, kine, revalidatiecentrum, Sportkinetics.

Douleur au genou

Le genou est une des articulations les plus complexe du corps humain. Le genou est l’articulation, formé par le fémur et le tibia, entre ces deux se trouve une couche de cartilage lisse pour garder les frictions entre les os le plus bas possible. Au-dessus du cartilage se trouvent les ménisques qui absorbent les chocs. La rotule assure que la flexion et l’extension du genou se passent en souplesse. A côté de ça il y a 4 ligaments (les ligaments croisés antérieurs et postérieurs et les ligaments collatéraux internes et externes) qui assurent la stabilité en combinaison avec la capsule articulaire.


Une biomécanique bien développée assure que le genou est aussi stable que mobile pendant les mouvements et les charges. Quand on voit des changements dans cette biomécanique, ceci peut donner des complications dans le genou à chaque pas.

En cas de blessures de surcharges du genou il est crucial de regarder aussi les articulations environnantes comme la hanche et la cheville pour trouver des dysfonctions dans cette biomécanique. En s’attaquant à ces dysfonctions, cette biomécanique va récupérer et ainsi les problèmes peuvent disparaitre à long terme.

Chondromalacie de la rotule ou maladie du cartilage derrière la rotule:

En cas de chondromalacie de la rotule, on voit un dommage du cartilage derrière la rotule. Ceci peut être la suite de sports exagérés, une biomécanique incorrecte, des faibles ischio-jambiers et/ou quadriceps ou un trauma sur la rotule. Le mal se manifestera surtout pendant des flexions profondes parce que la pression de la rotule sur le fémur est le plus grand à ce point-là.

Après une consultation chez le médecin une IRM peut être prescrite pour voir à quel point la dégénérescence a progressé. La rééducation commence par un screening approfondi comme quoi on peut regarder qu’elle est la cause. Attaquer cette cause est crucial pour une récupération durable et en douceur.

Rupture des ligaments croisés antérieure:

Le ligament croisé antérieur est un gros ligament fibreux qui est très important pour la stabilité du genou. Il empêche surtout les mouvements excessifs antérieurs ou postérieurs du fémur par rapport au tibia. Dans les sports à fort impact comme le football, le rugby et le basket, le risque d’avoir une déchirure est plus élevé. Les situations où vous tournez ou traversez le genou, mettent les plus grandes charges sur les ligaments croisés antérieur et peuvent causer une rupture de ce ligament.

Les symptômes d’une rupture du ligament croisé antérieur peuvent différer d’une personne à l’autre. Mais souvent on voit une douleur sévère combiné avec un gonflement dans le genou et une mobilité réduite dans l’articulation. Après un trauma il est préférable de consulter un médecin le plus vite possible et une IRM est indiquée pour donner le bon diagnostic.

Etant donné qu’il n’y a pas de vaisseaux sanguins dans et autour des ligaments croisés antérieur et postérieur, une récupération spontanée n’est pas possible. Au niveau des ligaments collatéraux une récupération spontanée est possible vu la présence de vaisseaux sanguins. Un ligament croisé déchiré restera déchiré sauf s’il est opéré. Une déchirure ne doit pas toujours être opérée. Le choix pour une opération est un choix que vous faites avec votre spécialiste et dépendra de vos buts et le sport que vous pratiquez. Attendre quelques mois avant de faire un choix n’est pas un inconvénient pour votre future rééducation.

On peut diviser la rééducation d’un ligament croisé antérieur en 5 phases. Dans la première phase on se concentre sur la réduction de la douleur et le gonflement après l’opération. La deuxième phase sera importante pour regagner la mobilité complète du genou. La troisième phase est importante pour regagner la force et l’endurance de la musculature. Dans la quatrième phase, il y a encore plus d'entraînement fonctionnel et spécifique au sport. La dernière phase sera importante pour travailler le retour au sport. Cette rééducation peut durer entre 6 à 9 mois. Pendant la rééducation, tous les points de travailles qui sont un risque pour une nouvelle déchirure seront traités. Chez Sportkinetics nous voulons absolument éviter une rechute!

Syndrome de friction iliotibiale

Comme son nom l’indique, un syndrome de friction iliotibiale se développe après des frictions répétitives du tendon contre l’épicondyle (structure osseuse) à l’extérieur du genou. Ceci est une blessure qu’on voit fréquemment chez des coureurs et qui est créé à cause d’un déséquilibre dans l’activation musculaire. Le corps choisit le chemin le plus simple, celui qui demande le moins d’énergie. A cause d’une trop grande activation musculaire à l’extérieure de la jambe (Tenseur du fascia lata et le petit fessier) pendant un sport avec des mouvements répétitifs comme la course, le tendon va se frotter contre l’os au niveau du genou. Ceci peut donner une douleur après un certain temps à cause d’une inflammation.

Pendant la rééducation il est important d’attaquer le déséquilibre musculaire et d’apprendre le corps à bouger d’une autre manière.

Déchirure de ménisque, méniscectomie (partielle) et ménisque cousu :

 

Une déchirure méniscale se produit souvent lors d’une combinaison de flexion et rotation dans le genou, typique pendant une chute. Après une déchirure du ménisque on sent une douleur aigue pendant certains mouvements. Une déchirure peut parfois donner une articulation bloquée. On a l’impression que le genou est bloqué et dans la plupart des cas une flexion ou extension peut ‘libérer’ le genou. 

Après ce genre de traumatisme il est conseillé de prendre rendez-vous chez votre médecin. Dans la plupart des cas, le ménisque déchiré sera opéré, mais ceci seulement après une confirmation par IRM ou scan CT. On fait une différence entre un ménisque cousu et une méniscectomie. Quand la grandeur et la place de la déchirure le permettent, le chirurgien peut choisir pour un ménisque cousu. Quand ceci n’est pas possible à cause d’une déchirure trop grande ou complexe, on choisit d’enlever un morceau du ménisque. On appelle ceci une méniscectomie.

La rééducation d’une méniscectomie va plus vite qu’après un ménisque cousu. Après avoir cousu le ménisque, peu ou pas de soutien peut être placé sur le genou avant la guérison. Au début on se concentre surtout sur la mobilité et à apprendre à réactiver le muscle. Après on se concentre de plus en plus sur le travail fonctionnel et sport spécifique avec comme but le retour au sport. La duré de la rééducation dépend de l’intervention effectuée et la grandeur de la déchirure. En général on présume que la rééducation va durer entre 6 semaines et 3 mois.

Tendinopathie patellaire ou rotulienne

 

On parle d’une tendinopathie patellaire ou rotulienne quand le tendon rotulien est surchargé. Ceci est une blessure fréquente chez des sportifs qui font des mouvements explosifs avec beaucoup d’accélérations et décélérations. On voit ce genre de blessures surtout dans des sports comme le volleyball, basketball, football et athlétisme. Cette blessure peut être la suite d’une surcharge aigue ou la répétition de microtraumatismes ce qui cause de petites fissures dans le tendon. La douleur augmente graduellement, diminue à l’échauffement, mais augmente à nouveau pendant le court de l’activité. Il est possible que le tendon soit sensible ou même douloureux le jour après l’activité.

 

Il est conseillé de voir un médecin pour avoir un diagnostic clair, une échographie ou en cas de situations plus sévère il est conseillé de faire une IRM pour définir le degré de la tendinite. Une tendinopathie est une blessure due à la surcharge qui est la suite d’un déséquilibre dans l’activité musculaire et la biomécanique. Trouver la cause pendant un screening est crucial pour commencer la rééducation spécifique. Comme ça on peut éviter une blessure chronique ou une rechute.

Grâce à un screening approfondi on peut voir quels sont les exercices qui peuvent aider à diminuer la douleur dans votre genou. Vous recevez aussi un programme d’exercices pour vous entrainer à la maison et pour réduire le risque de rechuter.

Sportkinetics Mechelen

Kinesitherapie & Sport Performance

  • Facebook Social Icon
  • Instagram Social Icon

+32 468 45 90 30